A chacun, j’avais demandé de m’apporter une ou plusieurs photographies le représentant. Lorsqu’on parle de photographie, on implique qu’il s’agit bien sûr, d’une image « d’avant », on parle de ce basculement qui fait que l’instant présent, en une fraction de seconde, appartient au passé. Et c’est cet entre-deux chronologique qu’il m’intéressait de révéler en mettant en correspondance la photographie prise aujourd’hui en studio et celle qui témoignait du passé de la même personne, photo qui serait elle-même reproduite photographiquement en une curieuse mise en abîme…