Jardin… Portrait… Montre-moi ton jardin et je te dirai…, j’irai vers ton refuge, territoire de l’intime, de tes rêveries comme de tes secrets, à l’abri des regards des passants pressés et indiscrets. Jardin, comme portrait. Microcosme délicieux, hermitage béni des shamans et des dieux… Ton paradis est enclos, enchâssé dans la terre, ouvert vers le ciel, le vent, la pluie, le soleil et les oiseaux… Ton jardin parfois fume dans le feu des branches et des feuilles mortes… et les jnouns malins qui s’échappent dans les airs… et l’eau tout à côté sans qui ni plantes ni fleurs ne poussent… Eden